Le blog Melee d'Exile.

Étiquette : aephage

Top Mindgames – ft. Aephage

58s : Aephage et Kid Candi

Discussion hebdomadaire : comment s’entraîner ?

Chaque semaine, le top 30 du Power Ranking 2016 est invité à s’exprimer sur un sujet particulier. Cette semaine, rendez-vous pour discuter de l’entraînement de chacun.

BeLia

Je vais parler de ce que je connais le mieux, le training solo. Je commence systématiquement par faire du Falco rouge vs. fastfallers, 5 stocks sur tous les stages contre fox, falco, falcon (20xx 3.02). C’est mon secondaire, j’y trouve un intérêt, en plus c’est bien moins rapide que fox, et les combos contre les floaties, en pal surtout, sont moins intéressants. Mon but c’est de 0 to death à chaque fois, ou en tout cas de terminer sur un vrai finisher et d’effectuer de vraies phases de combo. Selon le temps que j’ai, je zappe parfois mon entraînement contre falco (je n’ai aucune envie de jouer le ditto), mais falcon/fox c’est indispensable. Grâce aux di randoms, ça fait bien travailler le punish game, et j’essaie aussi d’intégrer quelques phases singesques à base de waveland/shai drop shine… Falco est un perso qui bénéficie beaucoup d’un mouvement erratique et irrégulier

Ensuite, je m’entraîne à ce qui est indispensable, et à ce que je ne maîtrise pas encore. 1ère catégorie : waveland, shai/Shield drop, ledgedash, upB stall (pas vraiment le même timing qu’avec fox), bien gérer les lasers, le drift aérien, turnaround utilt, shine/waveshine oos. Dans la seconde catégorie ça varie, c’est que j’apprends pour le moment. Actuellement ce sont les pressions en wballz pressure/double shine, falco est surtout un perso à optimiser dans ce qu’il a de basique. C’est la partie la plus ludique de l’entraînement je trouve, parce qu’on bouge vite et que c’est plaisant esthétiquement

Pour fox, c’est à peu près la même chose. Warm up sur peach/falcon/sheik avec des drill shine nair/utilt, running shine aerial, beaucoup de mouvement entre les stocks… Histoire de bien bouger. Ultimement je finis toujours par faire les mêmes choses, mais j’ai rien de précis en tête quand je lance la console. Ensuite, pareil que falco. La différence, c’est que je cherche beaucoup plus à optimiser mes timings avec fox, ex. : uthrow uair sur sheik/peach/marth à certains %, ce qui est très dur, ou encore uthrow nair/usmash falcon à bas %

Même chose, j’ai rien d’écrit, je fais ça au feeling mais c’est toujours les mêmes choses. Uthrow uair sur les persos mentionnés, cg sur fox/falco, armada shine, shine bair, running shine aerial sur un cpu qui ne tech pas, uthrow usmash tech chase sur fox/falco/falcon à 0-10%… Waveshine fsmash sheik sur tout le terrain, en bref que des choses utiles.

(pour le tech chase -> 4.05, 3.02 pour tout le reste) Autre chose : grâce à un toggle 3.02, on peut faire 2 choses très utiles : paramétrer le cpu fox/falco pour qu’il spam de la shield pressure frame perfect, et pour faire en sorte qu’un même cpu spam le même coup, très utile pour apprendre à punir. ex.: dsmash de sheik/peach/samus, ftilt de sheik/samus… à punir avec wavedash shine waveshine oos. Ce toggle a aussi une influence sur la di, comprendre : si vous lui dites de faire un dsmash, il va sdi bas, etc. ; ça peut être utile pour s’entraîner à enchaîner sur un waveshine sdi away/down, selon les persos. Tant qu’à faire, pour les waveshines oos : faire spamer à une sheik ftilt et se coller à elle (on peut aussi punir avec un wavedash shine oos, donc le timing est large), le gentleman à falcon… Je pense pas qu’on puisse pour l’instant faire faire des dash attack aux cpu, ce qui est dommage. Je parle bien de waveshine oos, à savoir shine, wavedash, shine, wavedash ou x conversion, pas de shine oos wavedash down. S’entraîner sur les fox/falco qui font de la pressure est amplement suffisant pour ça.

Je fais aussi du tech chase avec sheik/falcon, ça entraîne à la réaction, aux backdash out of crouch, c’est très utile. On activera le color overlay à cette fin. J’ai rouge pour wait, blanc pour wavedash parfait, et c’est suffisant. Si le cpu devient rouge une frame = on est trop lent

Vidéo fondamentale, le drift ça se travaille en solo aussi, surtout avec fox, parce que c’est très rapide.

Un peu moins important, mais quand je m’entraîne j’écoute soit de la musique, soit des analyses de match, surtout celles de sfat.

Meljin

Moins long que Belia, sûrement car je m’entraîne moins : je commence sur 4.05 pour pouvoir tech-chase les spacies en usmash, et avoir les plateformes de BF en dessous du ledge (pratique pour ledgedasher sans mourir). Je mets les CPU en “stay”. Je prends généralement un spacie + un floatie (doc/samus/peach)
Je prends Fox pendant toute la durée de l’entrainement, sauf déviance ou contentence particulière. Je commence par WD/Dashdance/Wavedance all day pour me chauffer les doigts. En suite, j’enchaine, sans ordre particulier, sur cette liste :

  • Ledgedash
  • Running shine nair/dair/uair
  • Shield drops
  • Waveshine across
  • Dashdances
  • Dair shine usmash peach / samus/doc
  • Dair dair/dair grab
  • Timing moves (utilt)
  • Usmash techchase
  • Up b stall
  • Drill shine drill shine sur doc
  • Shield stop
  • WD bair

Voilà voilà. Pour voir comment j’analyse une vidéo, c’est par ici : https://flowfeedback.com/feedback/uLaiHzrXi8msbkFqv

Je ferai peut-être moi vs Blaze plus tard, j’espère ce soir. Améliorer le mindset, je ne sais vraiment pas quoi dire, sinon d’arrêter de rager de défaites en freeplay, et de s’interdire de faire des raccourcis, à chaque fois que vous vous faites toucher, c’est une occasion de se demander pourquoi. Ca ne devrait techniquement jamais arriver en neutral (sauf conditions particulières, crouch, bait, whatever flottent vos bateaux)

 

Aephage

Perso je regarde des vidéos youtube et je fais de la techskill fox (dsl c’est vraiment tout ce que je fais). Genre je regarde mes matchs, je regarde sur quels points je me fais avoir ou quelles situations j’ai du mal à gérer, et j’essaye de voir comment les top players jouent dans ces situations, et sinon bah le mieux selon moi ça reste de faire un max de friendlies avec des gens qui habitent pas loin de chez moi pour appliquer tout ce que j’ai pu voir dans les vidéos et essayer de les appliquer.

 

 

Mahie

Je vais être honnête : Je ne m’entraîne pas, je ne me suis jamais entraîné, donc c’est compliqué pour moi de parler du sujet en cours.

En ce moment j’ai décidé de justement me chauffer un peu, donc je fais l’Event 1 et 3 de 20XX.

Je me suis entraîné 2 fois dans ma vie 2007 pour le Lcancel et 2010 environ pour apprendre à Shine > Aerial sur un shield à l’époque avec l’objet étoile sur des CPU level 1 Sinon à part ça j’ai rien appris dans mon coin vraiment mais je viens d’une époque où les gens faisaient les fous en friendlies, donc on apprenait des trucs techniques naturellement.

Cyr

J’ai toujours pas 20xx perso, mais je joue assez régulièrement contre des CPU LVL9.

Yogui

J’ai pas 20xx non plus alors je m’entraîne contre des CPU ou si je veux bosser que des techniques je fais le 1 player glitch avec quelques cpu dans ma team.

En plus des weekly j’m’entraine au moins 1 fois par semaine je met un CD dans ma chaine hi-fi et je m’entraîne jusqu’à ce qu’il soit fini, généralement je me concentre sur un point en particulier genre shieldrop, waveland, upair combos, etc.

Mais bon 90% du temps au bout de 30min ça me saoule et je me met à jouer contre des cpu avec des persos random ou faire d’autre trucs à la con genre 4 IC sur FoD ou single button mode.

Le thème de cette semaine : Quelles habitudes des gens avez-vous tendance à remarquer et punir le plus souvent/facilement ? Proposez vos thèmes et venez lire la conversation en direct sur Discord !

Classements français de 2016

La fin (ou le début) d’une année, c’est toujours des classements dans tous les sens. S’il semblerait bien que le MIOM top 100 n’inclue pas nos joueurs français cette année (RIP), d’autres classements basés sur d’autres critères nous mettent un peu plus en avant.

Smashranking.eu

Commençons par le ranking de référence européen. Dans les 50 premiers européens, on retrouve :

  1. Mahie 12ème (2e du PR français 2016)
  2. SDS Tekk 18ème (1er du PR français 2016)
  3. Cyr 19ème (3e du PR français 2016)
  4. SBF Baxon 23ème (4e du PR français 2016)
  5. Djagof 42ème (5e du PR français 2016)
  6. FS Alox 44ème (7e du PR français 2016)
  7. Aephage 45ème (11e du PR français 2016)

Tennis Rank de Practical TAS

Il y a aussi eu une initiative intéressante de Practical TAS : un classement établi sur le modèle de ceux de tennis. Il se base donc sur les résultats de tournois, avec une pondération en fonction du nombre d’inscrits et du cashprize. Evidemment, ça handicape un peu les tournois européens, mais Mahie y décroche quand même la 75ème place. Retrouvez le classement complet ici, avec un trio de tête Armada – HungryBox – Mang0 et Wizzrobe, à la 16ème place, premier des joueurs sans sponsor, suivi par DruggedFox, 22ème.

En espérant que l’an prochain, les Français soient plus actifs outre-Atlantique et nous rapportent des beaux classements internationaux !

Power Ranking 2016 – Tier B : 8 à 15

Rebonsoir, c’est encore le Power Ranking. Nous continuons avec les places 15 à 8 cette fois-ci ! Pour rappel, nous avons recueilli le vote de tous les joueurs ayant passé les pools d’au moins deux importants tournois français durant l’année, et qui à ce titre étaient éligibles à ce classement. Vous avez voté, vous avez choisi quels éléments de la scène française vous paraissent être les meilleurs. Nous avons répartis les joueurs en tiers, basés sur l’écart de moyenne (la différence de votes est significative entre le 15e et le 16e par exemple). Sans plus attendre, les voici, présentés par notre cher Tekk et sa plume de qualité :

  1. Aether

Le link d’Orléans, héros de Rennes et du temps, a fait son retour parmi nous mi-2015 et marque ici le milieu de notre top30. Il illustre bien cette position centrale par ses nombreuses victoires dans le passé sur à peu près tout le monde, mais aussi par son activité un peu en dents de scie: si on l’a beaucoup vu depuis mi-2015, il nous a un peu manqué en 2016, son dernier tournoi de l’année étant la RoF Summer, en Juin. Aether est un joueur au neutral et punish game très carrés qui est difficile à perturber. Impossible enfin de mentionner ce joueur sans parler de son humilité, tant celle-ci participe à sa légende. Aether est l’incarnation même du « bon joueur » au sens de respect pour son adversaire, et il prend les victoires comme les défaites avec ce même sourire timide, sans jamais une once de vanité. De ce point de vue, il est un exemple pour nous tous et on se demande bien comment il fait. En espérant qu’il continue de tirer la compétition vers le haut en 2017.

 

  1. Samplay

Joueur très voyageur, qu’on voit aux tournois de Hollande jusqu’à Montpellier, ce falco vert lillois est un dur. Avec ses places de 2nd à la Neokan Party 2 et 5ème à la RoF Summer, avec des victoires contre Belia, Leon, Mahie, LGuy ; Samplay s’impose comme un des meilleurs falcos du pays. Son style, mélange de tactiques solides et de phases mystiques, fait de lui un excellent partenaire d’entraînement et un compétiteur très efficace contre les adversaires qui sont moins propres. Il faut évidemment mentionner ses doubles avec Mahie, dont les bons résultats constants et la synergie leur ont valu le titre de meilleure team de France aux Smash Awards. Enfin, on a vu Samplay passer à plusieurs reprises très près d’arracher des sets à des tops du calibre d’Overtriforce et Leffen. C’est un joueur au potentiel fou, qui se révèlera peut-être vraiment en 2017, qui sait ?

 

  1. LGuy

L’ancien parisien, maintenant membre de la crew lyonnaise, est un des joueurs les plus actifs de la ville. On l’a vu partout en France, et il est toujours motivé pour smasher à l’étranger. Avec ses années de jeu, LGuy est un compétiteur énormément expérimenté qui est très dur à surprendre, avec son style de fox ultra défensif, dont le neutral game est une véritable muraille à franchir lorsqu’il est au point. En 2016, il aura pris des sets à Leon, Zoler, Willy, Tekk, DjaGoF, Cyr… Il a un très grand potentiel d’upset, qui se réalisera s’il parvient à atteindre le mental de fer qui correspond à son style.

 

  1. JiM

Le papa et boss final de montpellier, TO des LAST et Meltdown, fox slayer autoproclamé et doc national. JiM intègre cette année la Hypest Team, et c’est sous leur signe qu’il est champion du Meltdown, du SBA2, et qu’il décroche la 3ème place du GRAS 7. Son doc vous fera prendre vos médicaments, avec du rab… Son style régulier et défensif use les nerfs, et il a une grande maîtrise du gimp grâce auquel il a retourné l’issue de plus d’un match. Alox, BeLia, ZCK et Willy font partie de ses victimes cette année, et le futur s’annonce très sombre pour les fox de ses prochains brackets, la pratique avec Meljin et Metalfox lui ayant permis d’apprendre à connaître ce matchup comme la poche de sa blouse.

 

  1. Aephage

Second lyonnais au classement, Aephage est depuis quelques temps sur une courbe de progression fulgurante qui le portera loin  s’il progresse aussi mentalement. Son trio de personnages pour le moins exotique (rondoudou, ganon, ice climbers) en font un adversaire atypique pour n’importe quel joueur expérimenté, et son style basé sur l’observation et les pièges est monstrueux, rest ou wobbling en main. 2016 l’aura vu battre DjaGoF, FrozenLight, Jah Ridin, LGuy… Le jeune lion peut faire un carnage, et on espère le voir défoncer les portes du top10 en 2017.

 

  1. Willy

Oscillant entre sage retraite et soif de compétition, Willy a connu un 2016 en dents de scie dont il tire néanmoins de belles victoires: DjaGoF au LAST VI, Fauster et Samplay au FST, Leon et Cyr au SSD, il est donc bien loin d’avoir dit son dernier mot. C’est un joueur du contrôle par-dessus tout, quand il impose son rythme son adversaire ne trouve aucune sortie et se prend punition sur punition, jusqu’au GAME. Il se place en gardien du top10 cette année, mais après avoir montré qu’il ne craint rien de ceux placés au-dessus de lui. Pour lui tout est possible en 2017, s’il s’en donne les moyens il pourra tranquillement aller défier le top4.

 

  1. Leon

L’icône française de Smash4 et de Brawl avant ça, qui a depuis longtemps un vrai bon roy à melee, s’est remis sérieusement à la compétition avec son marth unique. Cette année il prend sa place de droit dans le top10 avec des victoires sur Aether, Alox, Charlon, Fauster, Kid Candi, et bien d’autres qui ne l’avaient pas vu venir. Son style tout droit venu de son expérience de Brawl est tout entier dans l’observation de son adversaire, afin d’imposer son rythme étrange qui exploite terriblement les mauvaises habitudes de l’adversaire. Faisant le pont avec la communauté Smash4 dont on est pas forcément proche, Leon a prouvé son intelligence de jeu dans les deux communautés, reste à voir s’il finira par se hisser au sommet de Melee aussi, il est maintenant évident qu’il en est capable.

 

  1. Fauster

Le commentateur préféré des petits smasheurs comme des grands, la samus lyonnaise primordiale, la seconde samus parisienne. Malgré son activité qui privilégie le commentaire, Fauster se pose tranquillement dans ce top10 après un 2016 décent: champion du stunfest 2016, il passe près de remporter deux SSD, qu’il cède à BeLia et Mahie respectivement. Son style de jeu plein d’inventions et de bizarreries a de quoi rendre fou les plus sérieux d’entre nous: aux stratégies classiques de samus il ajoute de très nombreux gimmicks surprenants qui sont autant d’occasions pour lui de saisir le momentum. Ses trophées de chasse de 2016 comptent parmi eux Samplay, Leon, BrTarolg, Alox, BeLia… Son niveau n’est depuis longtemps plus à prouver, et on lui souhaite de pouvoir continuer la compétition en 2017, peu importe jusqu’où ses commentaires le porteront.

 

Introduction par Sylvain « Brog » Rascle, textes joueur par Victor « Tekk » Abdessemed et images par Aloïs « Hercules » Elbahjaoui. Classement effectué par LeFrenchMelee en regroupant les votes de ceux s’étant prononcés parmi les 66 votants sélectionnés.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén