Pour le tier C : Tier C

Pour le tier B : Tier B

Rebonsoir, c’est encore le Power Ranking. Nous continuons avec les places 7 à 5, seulement 3 joueurs mais on atteint le haut du panier, il n’y a pas assez de place pour tout le monde! Pour rappel, nous avons recueilli le vote de tous les joueurs ayant passé les pools d’au moins deux importants tournois français durant l’année, et qui à ce titre étaient éligibles à ce classement. Vous avez voté, vous avez choisi quels éléments de la scène française vous paraissent être les meilleurs. Nous avons répartis les joueurs en tiers, basés sur l’écart de moyenne (la différence de votes est significative entre le 15e et le 16e par exemple). Sans plus attendre, les voici, présentés par notre cher Tekk et sa plume de qualité :

  1. Alox

Dijonnais jusqu’à peu, Alox est la dernière acquisition de la crew nantaise en armurerie lourde. Ce falcon est une machine de guerre. Il est l’héritier spirituel de Darko, et porte avec fierté ses couleurs et son esprit vainqueur. Comme son père, ce falcon mêle grande vitesse de jeu et neutral game patient, et chaque ouverture se transforme en punish game dévastateur, supporté par un jeu de tech chase ultra-régulier. En 2016, Alox bouscule sur son chemin Leon, Daisuki, LGuy, DjaGoF, et Mahie ; il accomplit aussi l’exploit de 4 stock un rondoudou (Prinz) sur Dreamland, ce que très peu d’êtres humains ont réussi dans leur vie. Sa rage de vaincre lui vaut cette place bien engagée dans le top10, et il est au coude-à-coude avec BeLia et DjaGoF. 2017 s’annonce explosif.

 

  1. BeLia

J’ai nommé le Duc de Neuilly. Premier fox main au classement cette année, BeLia est un joueur patient qui s’est lentement fait sa place sur la scène parisienne, se trouvant maintenant à portée du top4 français. Avec ses multiples victoires sur le reste de la communauté (DjaGoF, Leon, Tekk, Alox, LGuy…) et son historique remarquable contre les adversaires d’autres contrées (Frozenlight, SchlimmShady, Deathgazer), il s’impose aujourd’hui comme une sérieuse menace pour la grande majorité des joueurs de n’importe quel tournoi. Son style méthodique nourri d’expérience est axé sur des fondamentaux solides, à l’image d’un Leffen, et ce style a plus que prouvé son efficacité. Il fait le pari de gravir les dernières marches du top français en 2017, ce qui signifiera pour lui de déjouer les murs qu’ont été pour lui Mahie, Cyr, et Baxon jusque là. Il peut le faire s’il continue de peaufiner son jeu pour eux comme il l’a fait pour d’autres matchups. Mais comment les tops actuels vont-ils céder ? C’est le point de départ de BeLia pour 2017.

 

  1. DjaGoF

L’icône de Lyon, messie de sa propre religion falconique, le boss des genoux fous. DjaGoF a connu un 2016 à l’image de son falcon: brillant et bizarre. Il gagne la Neokan Party 3, prend des sets à Zgetto et Adam à l’Arcamelee, maintient sa domination sur le reste de la scène, mais se fait tout de même upset par BeLia et Alox, et manque de battre Baxon de nouveau cette année. On connaît son jeu pour son style vantard qui tend vers l’infini, et son manque de sérieux passionné. DjaGoF est à un pas du top4, et il semble qu’il lui manque juste un mental de fer, il pourrait franchir ce dernier pas facilement. Il a pris des sets à absolument tout le monde en France, et on connaît la lumière aveuglante de son style au zénith. 2017 pourrait être pour ce style l’année de la maturité. Tout lui sera alors possible. On s’impatiente de voir ça !

 

Introduction par Sylvain « Brog » Rascle, textes joueur par Victor « Tekk » Abdessemed et images par Aloïs « Hercules » Elbahjaoui. Classement effectué par LeFrenchMelee en regroupant les votes de ceux s’étant prononcés parmi les 66 votants sélectionnés.

Comments

comments